Les Actus Péchavy Energie

Le pétrole en nette hausse Semaine 37 - La Corée du Nord inquiéte

18 Septembre 2017

Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, mais les gains étaient limités par de nouvelles inquiétudes quant à l'excès d'offre.

Les cours ont atteint la semaine dernière des niveaux qu'ils n'avaient plus connus depuis pl...

Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, mais les gains étaient limités par de nouvelles inquiétudes quant à l'excès d'offre.

Les cours ont atteint la semaine dernière des niveaux qu'ils n'avaient plus connus depuis plusieurs mois après que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Opep ont relevé leurs prévisions sur la demande mondiale cette année et l'année prochaine.

Mais si une demande plus forte va aider à faire face à l'excès d'offre sur le marché, il est peu probable que les réserves de brut retombent cette année à leur moyenne de cinq ans.

Certes, le marché va demeurer déficitaire cette année. Mais la hausse de la production des pays non membres de l'Opep et le dépassement des quotas par certains membres de l'Opep vont probablement e pêcher les réserves de diminuer autant que ce qu'on attendait auparavant. En conséquence, le cartel laisse entendre qu'il prolongera les réductions de production au-delà de mars.

Les cours sont actuellement soutenus par la baisse du nombre de puits américains en fonctionnement la semaine dernière.

Le dossier de la Corée du Nord inquiéte :

Après le lancement vendredi par la Corée du Nord d'un énième missile, Washington exige de nouveau de la Chine qu'elle accroisse la pression sur Pyongyang en restreignant notamment ses exportations de pétrole.

Si Pékin a approuvé cette semaine une huitième volée de sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU, prévoyant de limiter les livraisons de brut à destination du régime de Kim Jong-Un, dont la Chine reste le principal allié, le géant asiatique continue de s'opposer à un embargo pétrolier intégral.

Les estimations varient grandement et la Chine n'a pas publié depuis au moins 2014 de chiffres sur ses exportations pétrolières vers la Corée du Nord. L'Agence d'information sur l'énergie (EIA) des États-Unis estime que le pays a consommé l'an dernier 15.000 barils de brut par jour, soit moins d'un millième de la consommation d'un pays comme la France. L'essentiel de ce pétrole provient de Chine et alimente l'unique raffinerie nord-coréenne.
 

Le pétrole à la hausse

17 Juillet 2017

Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la 5ème séance de suite vendredi à New York comme à Londres, portés par des signes de rééquilibrage du marché, comme le net repli des stocks de brut aux Etats-Unis.

La rengaine qui a dominé le ma...

Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la 5ème séance de suite vendredi à New York comme à Londres, portés par des signes de rééquilibrage du marché, comme le net repli des stocks de brut aux Etats-Unis.

La rengaine qui a dominé le marché ces dernières semaines commence à changer. D'une attitude très
négative en raison notamment de la hausse de la production aux Etats-Unis, le marché commence à reconnaître les signes d'un rééquilibrage.

Il devient par exemple de plus en plus difficile d'ignorer la chute des réserves de brut aux Etats-Unis. Et l'argument selon lequel les producteurs de pétrole de schiste vont compenser la baisse de ces stocks ne tient pas si on estime que l'exploitation de ce pétrole n'est pas rentable avec un baril sous les 50 dollars.