Les Actus Péchavy Energie

Actu Marchés 13.03.2014

13 Mars 2014

Les prix du pétrole ont nettement chuté hier soir en fin de séance, clôturant sous les 100 dollars le baril, plombés par une forte hausse des stocks hebdomadaires américains de brut et la libération d'une partie des réserves stratégiques des Etats...

Les prix du pétrole ont nettement chuté hier soir en fin de séance, clôturant sous les 100 dollars le baril, plombés par une forte hausse des stocks hebdomadaires américains de brut et la libération d'une partie des réserves stratégiques des Etats-Unis. Comme anticipé, les stocks de brut aux Etats-Unis ont encore gonflé au cours de la première semaine de mars, continuant leur progression après sept semaines consécutives de hausse, ce qui a nettement pesé sur les prix de l'or noir coté à New York.

L'impact a été d'autant plus grand sur le marché du pétrole que la progression des stocks a été beaucoup plus importante qu'attendu.

D'autre part, l'annonce de la libération des stocks stratégiques de pétrole des Etats-Unis a aussi nettement pesé augmentant l'offre de brut sur le marché. Le DoE a annoncé mercredi en cours de séance la libération de 5 millions de barils de ses réserves stratégiques de pétrole (SPR). Le ministère américain évoque dans un communiqué une vente test qui doit permettre d'évaluer en quoi les récentes évolutions dans les infrastructures et les moyens de transport peuvent influer la capacité à relâcher du brut SPR dans le système de distribution de l'or noir dans le pays.

Actu Marchés 06.03.14 et Conseils pour l'Hiver

06 Mars 2014

Les cours du pétrole se sont repliés mardi à New York alors que des signes d'apaisement sur la crise ukrainienne éloignaient les craintes de fortes perturbations sur le marché de l'énergie. Les cours du brut effacent ainsi la nette progression de ...

Les cours du pétrole se sont repliés mardi à New York alors que des signes d'apaisement sur la crise ukrainienne éloignaient les craintes de fortes perturbations sur le marché de l'énergie. Les cours du brut effacent ainsi la nette progression de la veille: ils avaient bondi de plus de 2 dollars lundi, les investisseurs redoutant que les exportations de la Russie, deuxième producteur mondial de gaz naturel et premier producteur mondial de brut, ne soient affectées par des violences ou par des sanctions économiques imposées par les Occidentaux.


Mais la Russie a rappelé les troupes qui participaient à des exercices militaires près de la frontière ukrainienne et Poutine a tenu des propos plutôt conciliants, ce qui a conduit les marchés de matières premières à effacer les gains de la veille.


Par ailleurs, après un hiver relativement doux dans une grande partie de l'Europe, les stocks énergétiques sont abondants et les météorologues prévoient un printemps chaud ce qui devrait limiter la demande. Pour preuve l'annonce d'une hausse pour la septième semaine consécutive des réserves aux Etats-Unis et d'une progression moins forte que prévu des créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis...

Malgré cela vous trouverez en téléchargeant le pdf nos conseils préventifs pour affronter au mieux l'hiver pour vos matériels et stockages.


Télécharger le PDF